LES SEIGNEURS

 

       Dès le moyen âge, Ludes fût un village important appartenant à une famille noble. Quatre seigneurs avaient aussi des droits à Ludes. Ces droits se vendaient sans façon, d'une famille à l'autre sans que les habitants aient à s'en préoccuper. Les seigneurs de Ludes étaient ou Ecuyers, ou Chevaliers.

        A la fin du XV° siècle, la seigneurie de Ludes entre dans la famille Fillette, dont le plus ancien membre connu à Reims est Berhemieu Fillette, propriétaire du moulin Huon en 1492. Le premier qui figue ensuite comme seigneur de Ludes est Jacques Fillette, lieutenant des habitants de Reims en 1505 et en 1515. (Jean Cauchon, seigneur de Sillery et Puisieulx (1477), lieutenant de Reims de 1482 à 1490, marié à Eléonore Le Breton d'Ogny, eut deux enfants : Hubert et Marie ; celle-ci fut la femme de Jacques Fillette.)

        La famille Fillette était une des principales de la bourgeoisie rémoises. Jacques avait été échevin, bailli de l'archevêché avant de devenir lieutenant de ville, dignité qui lui procura  l'honneur de haranguer François 1er en 1505, lors du sacre : il avait son hôtel à Reims, rue du cimetière. Armes : d'azur à la bande d'or, chargée de 3 trèfles de gueules accompagnée de quatre étoiles posées 3 et 1 d'or.)

La généalogie de cette famille figure dans l'armorial de Caumartin, qui maintint sa noblesse.

         Jacques Fillette eut pour successeur Nicolas Fillette, écuyer, prévôt à Reims en 1527, marié avec Michelle Hennequin, qui lui donna Jean Fillette, écuyer, lequel fit

hommage pour la seigneurie de Ludes le 19 mars 1546 et mourut le 19 avril 1549 : il fut enseveli, comme son père, dans l'église de Ludes.

          Jean Fillette marié avec Jeanne Champeaux eu pour successeur Jean François Fillette, écuyer, seigneur de Ludes, marié le 22 mars 1585 à Charlotte Chevallier, qui lui donna trois filles, mariées à MM. d'Orgault, de la Haye et de la Saulx.

 

 

         A la révolution, Ludes dépendait principalement de quatre seigneurs : Mr de Cambray, les Dames de France, le Marquis de Sillery Brulard et Mr Coquebert de Montfort.

         Monsieur de Cambray Jacques Ignace, écuyer, seigneur de Rinsart, Ludes, Bouzy et Tours sur Marne en partie, il nait à Reims en 1736 et y épouse en 1762 (paroisse St Jacques) Marie Thérèse Hénin, fille d'un des capitaines des portes de la ville de Mézières. Il réside à Reims et meurt à Reims le 20 nivose an VIII (1800).

                           

         Les Dames de France étaient les tantes de Louis XVI. Elles s'appellent Marie Adélaïde de France, Victoire Louise et Sophie de France. Elles sont duchesses de Louvois et possèdent des champs et des vignes sur le territoire de la paroisse. Un lieudit actuel en témoigne encore.

                           

         Charles Alexis Brulart, compte de Genlis, Marquis de Sillery, né en 1737. A 14 ans il entre dans la marine et est nommé lieutenant. Il part pour les Indes et la Chine. Il se couvre de gloire dans un combat sanglant. Sur 22 officiers à bord, il échappe seul à la mort. Prisonnier des Anglais, puis libéré, il est nommé colonel des grenadiers de France. Il se marie en 1763 à Félicité Ducrest de Saint-Aubin, connue pour ses écrits en tant que Madame de Genlis. Il devint capitaine des gardes du Duc de Chartres et enfin député en avril 1789 pour la noblesse aux Etats Généraux. Il est l'un des seuls nobles avec La Fayette à se rallier au Tiers Etats. Déclaré suspect par les conventionnels, il est exécuté le 31 octobre 1793. Tous les biens des Brulart furent vendus en l'an II.

 

         Monsieur Antoine Louis Charles Coquebert de Montfort, né en 1752, il est le fils de Antoine Estienne Coquebert de Montfort né en 1708, écuyer, conseiller du Roy au parlement de Metz qui avait épousé en 1744 Marie Françoise Hiéronyme Rogier de Ludes, fille de Charles, capitaine au régiment d'Auvergne et de Marie Simone, tous deux morts vers 50 ans. Mr Coquebert de Montfort est sous- lieutenant au régiment de Poitou (1772), lieutenant en second au régiment de Bresse (1777), lieutenant en premier (1780). Le 8 septembre 1782, il "supplie Monsieur le Marquis de Ségur de vouloir bien lui accorder une compagnie de cavalerie dans le régiment Royal de Navarre. L'ancienneté de ses services, son zèle et sa conduite militaire et privée l'autorise à réclamer les bontés du Ministre dont Madame la Maréchale d'Estrée a bien voulu s'assurer". Sa demande ne fut pas agréée. En 1786 il est encore au Régiment de Bresse, en garnison à Brest, comme capitaine en second. En 1783, il a épousé Anne Julie Jeanne Lévesque de Pouilly, qui fut tenue sur les fonds baptismaux par Alexandre de Talleyrand-Périgord, Archevèque de Reims. Elle mourut en 1827 à 63 ans. Monsieur Coquebert sera élu maire en l'an XIII (1805), il mourut en 1831. Il habitait dans le château de Ludes situé rue Victor Hugo.